Acteurs de l’innovation sociale accompagnés par Alter’Incub, Barthélémy et Benjamin nous en disent plus sur leur projet de légumerie.

Emmanuelle Jouas

Porteurs de projet dans le programme de l’URSCOP, Alter’Incub, Benjamin et Barthélémy utilisent très régulièrement le bureau dédié aux incubé.e.s dans le Tiers-Lieu.

Canopia les remercie d’avoir pris le temps de nous en apprendre plus sur eux et la nature projet d’innovation sociale.

Bonjour Barthélémy, bonjour Benjamin. Comment se nomme votre projet ?

Nous avons appelé notre entreprise coopérative Rhône-Saône Légumes.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de l’incubateur de l’URSCOP pour développer Rhône-Saône Légumes ?

Au-delà de l’intérêt attendu d’un incubateur (un accompagnement en phase de développement d’un projet), le fait de rejoindre Alter’Incub répondait au besoin de mettre en avant des valeurs et des choix de notre projet tel que l’innovation sociale et la coopération sur un territoire. Et quoi de mieux pour ce faire que de pouvoir rencontrer ou être appuyé par une équipe et ses partenaires spécialisés justement sur ces questions.

A quelle problématique d’innovation sociale votre projet a-t-il pour vocation de répondre ? Dans quels domaines professionnels intervenez-vous ?

Rhône-Saône Légumes se propose de simplifier de travail des cuisiniers, du particulier aux collectivités, en passant par les professionnels. Nous souhaitons répondre à un besoin de fourniture légumes prêts à cuisiner (crus ou cuits) pour les personnes désireuses d’utiliser des produits de qualité. Nos légumes seront bio en provenance de producteurs locaux.

Nous interviendrons donc dans les domaines de l’agriculture biologique, de l’industrie agro-alimentaire, de la restauration collective et de l’alimentation durable, avec une volonté d’inclure l’insertion par l’activité économique dans notre projet.

Parmi vos compétences clefs, si vous deviez en choisir trois, quelles seraient-elles  ?

En premier lieu vient la transformation de légumes bien sûr, puis l’insertion par l’activité économique et la coopération, qui se trouvent au cœur de l’activité de Rhône-Saône Légumes.

Puisque nous en parlons, que signifie pour vous le terme “coopérer” ?

Pour coopérer, il faut travailler à plusieurs.
Pour coopérer, il est utile de prendre en compte la réalités des autres acteurs en présence.
Pour coopérer, il faut travailler en transparence avec ses partenaires.
Pour coopérer, il est utile que les autres parties prenantes soient dans les mêmes dispositions.

Concernant Canopia, à quel(s) besoin(s) cet espace de travail partagé répond-il pour vous ?

A Canopia nous avons à disposition un bureau Alter’Incub, pour travailler quotidiennement sur le développement de Rhône-Saône Légumes pendant la phase d’émergence du projet. Le Tiers-Lieu nous est également utile pour recevoir nos partenaires en rendez-vous, et nous donne l’accès à un réseau d’entrepreneur·e·s dont les valeurs sont proches des nôtres et les activités diverses.

Et vous, que souhaitez-vous apporter à Canopia ?

De la joie et de la bonne humeur ! Ainsi que des temps d’échanges et de discussions. Et une bonne réputation à l’extérieur, car nous parlons du Tiers-Lieu à de nombreuses personnes !

Pour finir, si vous deviez conseiller Canopia à quelqu’un·e à la recherche d’un espace de coworking, que lui diriez-vous ?

Nous lui parlerions des nombreux·ses acteur·e·s qui gravitent autour de ce Tiers-Lieu, des va-et-vient de gens inconnus mais intéressants, de la richesse des échanges qui s’opèrent et du café. Tout cela s’ajoute aux autres facilités de travail (imprimante, salles, etc).

Site web

http://www.rsl-coop.fr

Contacts

b.palliere@rsl-coop.fr ou b.chenaux@rsl-coop.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

le Tiers-Lieu, porté et développé par

Mentions légales – Tous droits réservés 2019 – Canopia SCIC SAS à capital variable
SIRET 850 258 740 00016 – R.C.S. Lyon 850 258 740