Marie-Camille Rol ou le chemin de la coopération…

Bonjour Marie-Camille, ravie de te retrouver à Canopia !

Nous te connaissions de l’URSCOP puisque tu y as été consultante, et tu as fait le grand pas de l’entrepreneuriat depuis quelques mois. Et tu as fait le choix de l’entrepreneuriat coopératif en rejoignant Elycoop. Tu es donc en CAPE, Contrat d’Accompagnement au Projet Entrepreneurial.

Comment décris-tu ton activité aujourd’hui ?

Je suis animatrice d’ateliers facilitant la transformation des organisations de l’ESS. Je me suis formée dans plusieurs domaines de compétences, ce qui me permet d’adapter l’accompagnement et l’animation des groupes en fonction des besoins et de la composition humaine de chaque groupe.

Par exemple, je peux animer des sessions de créativité, de facilitation graphique ou de cohésion d’équipe à partir des objectifs posés ensemble.

J’accompagne plus spécifiquement les SCOP et les SCIC, que je connais bien, quelque soient leurs domaines d’activité.

Pourquoi avoir choisi Canopia comme lieu de travail partagé ?

Pour croiser du monde sympathique, déjeuner à plusieurs, échanger sur nos pratiques, et réseauter !

J’ai eu l’occasion d’animer des Mardis Inspirants (NDLR et d’autres à venir le 10 novembre et le 8 décembre), c’est un lieu où les échanges sont facilités et stimulants. Et qui me donnent de nouvelles idées et envies pour développer mon activité.

Et toi, que penses-tu apporter à Canopia ?

Ma bonne humeur, mon écoute, mon expérience de la coopération!

En spécialiste que tu es, que signifie pour toi coopérer ?

Etre co-auteur et co-autrice d’une œuvre commune (merci à l’institut des territoires coopératifs pour leur définition!)

Si tu devais conseiller Canopia, que dirais-tu ?

C’est un endroit très accessible en transport en commun, raisonnable dans ses tarifs et avec des personnes sympas et pleines d’idées avec qui échanger.

Que souhaites-tu nous préciser pour terminer ?

Je suis ravie de me lancer dans l’entrepreneuriat coopératif, j’y trouve une créativité nouvelle et des ressources insoupçonnées : j’ai animé un atelier sur la pensée visuelle ou la pensée design à la rentrée, chose que je n’aurais pas imaginée avant le lancement de mon activité il y a 6 mois!

Merci Marie-Camille !

www.linkedin.com/in/marie-camille-rol-1b30646/

La Galoche, projet de Tiers-Lieu et café associatif accompagné par Alter Incub.

Bonjour Carole et Emmanuel !

Alors c’est quoi la Galoche ? Dites-nous tout !

La Galoche est effectivement un projet de Tiers-Lieu et café associatif, dans une commune de la Métropole de Lyon, Sathonay Camp (nord ouest de Lyon). Nous sommes un groupe de 7 personnes habitant à Sathonay Camp venant d’horizons professionnels très divers, et notre constat est qu’il manque un ou des espaces de vie sur notre commune. Donc nous souhaitons le créer !

Et d’où vient ce nom, La Galoche ?

Alors c’est un nom très local, une appellation du train qui reliait Trévoux à la croix rousse à l’époque et passant par le village de Sathonay-camp. Les utilisateur·trice·s de ce train portaient des sabots qui faisaient autant de bruit que le train; on les appelait les Galoches. D’où notre nom dédié à ce train dont le rail de chemin de fer passe au cœur de Sathonay Camp.

Quelques mots sur votre accompagnement par Alter’Incub ? (sentiments, points forts, aide apportée, communauté etc)

Alter Incub nous apporte une aide précieuse quant à la structuration du projet entrepreneurial, à travers notamment des formations de qualité. Au sein de l’accompagnement, il y a également des temps collectifs avec les autres incubé·e·s, ce qui facilite le réseautage et nous permet d’échanger sur les difficultés que nous rencontrons tou·te·s bien que nos projets soient différents.

A quelle problématique d’innovation sociale votre projet a-t-il pour vocation de répondre ?

Notre projet porte sur la restructuration et la dynamisation des territoires, en l’occurrence le nôtre, Sathonay Camp. Nous croyons au développement des nouvelles formes de travail, des nouvelles formes de gouvernance, à d’autres façons d’agir ensemble face aux multiples défis que notre société doit relever. Notre réponse consiste à animer un lieu de vie, pour des professionnel·le·s mais plus généralement pour les citoyen·ne·s.

Dans quels domaines professionnels intervenez-vous ?

Un Tiers-Lieu est par essence évolutif. A ce stade, La Galoche se positionne sur l’animation de communautés, la promotion des circuits courts et un espace de coworking. Ce sont à ce stade les éléments clés qui ressortent de notre étude.

Parmi vos compétences clefs, si vous deviez en choisir trois, quelles seraient-elles  ?

Gestion de projets, entrepreneurs du changement, gouvernances partagée

Que signifie pour vous le terme “coopérer” ?

Pour l’essentiel (car on pourrait philosopher longtemps sur ce mot) :
Échanges de compétences
Co-développement
Partage des réussites comme des échecs
Implication de chacun·e dans la prise de décisions.

Concernant Canopia, à quel(s) besoin(s) le Tiers-Lieu Canopia répond-il pour vous ?

Le premier besoin est de nous permettre de rencontrer d’autres entrepreneur·e·s, soit incubé·e·s comme nous au sein d’Alter Incub, soit des entrepreneur·e·s confirmé·e·s. On se sent moins isolé·e·s du coup, même si on est 7 dans le projet, partager avec d’autres entrepreneur·e·s notamment inscrit·e·s dans les valeurs de l’économie sociale et solidaire permet d’avancer aussi. Par exemple, la programmation des Mardis Inspirants qui présente des méthodes pour mieux coopérer, on prend !

Et avec un bureau mis à disposition pour les incubé·e·s, on a concrètement un espace de travail pour ne pas rester enfermé chez soi. Sans dire que le café est super bon à Canopia…

Et vous, que souhaitez-vous apporter à Canopia ?

En plus de notre bonne humeur ? Comme il s’agit d’un Tiers-Lieu également et qu’on souhaite développer des partenariats autour des Tiers lieux, on partage nos réseaux, idées, propositions sur ces nouveaux lieux (dont on parle de plus en plus, ce qui confirme notre démarche). Et lors des ateliers participatifs comme les Mardis Inspirants, on échange beaucoup sur nos pratiques et nos compétences.

Et si vous deviez conseiller Canopia à quelqu’un·e, que lui diriez-vous ?

Que c’est un lieu agréable pour travailler et se concentrer, qu’il est lumineux et bien aménagé. Et qu’Emmanuelle favorise les échanges entre les membres.

Pour finir, pouvez-vous nous en dire plus sur vous, vos centres d’intérêts et/ou vos valeurs ?

Ce qui nous rassemble au sein de La Galoche, c’est une posture pour entreprendre autrement, à travers des méthodes collaboratives, des techniques d’animation participative, etc.

Et puis dans le projet, nous souhaitons proposer des produits locaux à consommer, ça fait vraiment consensus parce que c’est un moyen d’agir concrètement.

Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions 🙂

Pour contacter La Galoche :
asso.lagaloche@gmail.com
http://lagaloche.fr/
https://www.facebook.com/asso.lagaloche

Sébastien Guérendel, membre de Canopia, entrepreneur salarié et associé chez Elycoop

Bonjour Sébastien,

tu es adhérent depuis quelques temps, nous avons eu le temps de mieux faire connaissance et nous sommes ravi·e·s de te compter parmi la communauté de Canopia.

Quelle est ton activité ?

Avec Accsis Santé, activité intégrée au sein de la coopérative d’entrepreneur·e·s Elycoop, nous accompagnons et formons les professionnel·le·s de santé aux nouvelles technologies. Nous agissons également sur l’organisation et les processus métier des acteurs du secteur de la santé pour une meilleure intégration des outils numériques.

Depuis plus de 13 ans, je mets mon savoir-faire en gestion de projet numérique pour accompagner les structures et professionnel·le·s de santé notamment sur les questions liées à l’accès aux soins, à une meilleure coordination des parcours patient (les liens ville – hôpital / ville – ville) et à l’organisation de l’environnement de travail du monde de la santé.
La co-construction des solutions pour faciliter et optimiser les pratiques médicales me semble essentielle, avec une recherche permanente d’équilibre entre méthodologie, expérimentation et humain. Pour cela, il y a toute une palette d’outils et de méthodes à déployer : coordination, communication, formations et événements, diffusion d’outils pratiques au service d’une meilleure prise en charge des patients.

Les compétences clés, qui sont mobilisées avec chaque partenaire, sont :

  • la facilitation : pas toujours facile de bien comprendre les enjeux, nous sommes là pour accompagner
  • l’inclusion : parce que le numérique fait partie de nos vies et qu’il ne doit pas être un facteur supplémentaire d’exclusion.

Et concrètement, comment travailles-tu ?

Il est bien sûr nécessaire de s’adapter à chaque organisation, à son fonctionnement, son histoire… mais aussi et surtout aux humains qui la composent ! C’est particulièrement important dans le secteur dans lequel j’exerce, à savoir les métiers de la santé. C’est aussi une façon globale d’envisager le travail : l’humain au centre.

Les axes qui structurent ma démarche sont orientés autour d’un apport de méthodes en gestion de projet, en communication, en coordination d’équipe et en amélioration des pratiques.

Concernant Canopia, pourquoi as-tu fait le choix de cet espace de travail partagé ?

J’ai souscrit un abonnement « nomade » pour pouvoir venir travailler quand je le souhaite. J’y viens pour les rencontres et le réseau que ça ouvre, pour échanger avec d’autres entrepreneur·e·s et pour l’ambiance conviviale qui y règne.

Et comme tout Tiers-Lieu, je ne viens pas juste « consommer » cette ambiance et les opportunités, j’y participe activement. Par exemple, je relaie les éléments de communication sur les réseaux sociaux professionnels et je parle régulièrement de Canopia, le bouche à oreille, ça marche !

Et quand tu parles de Canopia à d’autres personnes (le fameux bouche à oreille), que dis-tu ?

Ce que j’y vis, à savoir : des rencontres professionnelles, la possibilité d’élargir mon réseau, d’échanger avec des entrepreneur·e·s dont un certain nombre issu également de ma coopérative Elycoop. Que cet espace permet également de mieux appréhender le monde de l’ESS dont font partie les coopératives.

Que signifie pour toi « coopérer » ?

Simplement : Faire ensemble

Une dernière chose que tu souhaites partager avec nous ?

A côté de mes responsabilités professionnelles, je suis un citoyen et entrepreneur engagé auprès du Conseil de Développement de la Métropole de Lyon, de l’Union Régionale des Scop Auvergne Rhône-Alpes et plus généralement de l’Economie Sociale et Solidaire. J’ai d’ailleurs participé début 2020 à la facilitation d’un projet de reprise en Société Coopérative d’Intérêt Collectif d’un groupement hospitalier mutualiste de la région.

Merci Sébastien !

Pour contacter Sébastien : sguerendel@accsis-sante.ovh

LinkedIn https://www.linkedin.com/in/sguerendel/

Twitter https://twitter.com/AccsisSante

Stéphanie Akierman, experte en RGPD et diplômée DPO

Bonjour Stéphanie,

Tu comptes parmi les membres de la communauté Canopia et nous sommes ravi.e.s de faire connaissance avec toi ! Merci de répondre à nos questions.

Quelle est ton activité ?

Je conseille, forme et accompagne les entreprises dans leur mise en conformité RGPD. Mais qu’est-ce donc me direz-vous ?
C’est simple, je vous guide pour vous permettre de comprendre comment traiter correctement les données personnelles (nom, prénom…) de vos clients, prospects, salarié.e.s et ce à travers des formations RGPD, ou bien un accompagnement personnalisé, ou encore à travers un pack RGPD. Bref, il existe de nombreuses solutions pour être en accord avec ce règlement sans y laisser des plumes.

Je suis entrepreneure salariée au sein d’Elycoop, qui porte juridiquement mon activité.

Sur quelles compétences t’appuies-tu pour développer ton activité ?

Je suis formatrice RGPD et déléguée à la protection des données (DPO), j’accompagne et je conseille les organisations dans la mise en place de leurs protocoles RGPD.

En d’autres termes, j’aide les organisations à monter en compétence sur ces questions (pointues !) de RGPD, à partir d’une écoute bienveillante de leurs besoins.

Mon activité s’adresse à tout type d’organisations professionnelles.

Pourquoi as-tu choisi Canopia comme lieu de travail partagé ?

J’aime travailler dans un lieu propice à la concentration tout en ayant des “collègues” de travail, pour ne pas rester seule chez moi.
Ce Tiers lieu me permet de rencontrer de nouvelles personnes (et donc de réseauter) ou bien de retrouver Emmanuelle avec son sourire, échanger autour d’un café ou des croissants tout en me faisant connaître professionnellement. Café et croissants rimant nécessairement avec bonne humeur !

Et que peux-tu apporter à Canopia ?

J’aime parler de Canopia en expliquant ce qu’il peut nous apporter en termes de confort de travail ou encore de réseau.

Et que signifie pour toi « coopérer » ?

Coopérer est un mot important pour moi, c’est travailler, avancer ensemble avec nos compétences multiples.

Si tu devais conseiller Canopia à quelqu’un·e, que lui dirais-tu ?

Viens essayer, c’est un endroit agréable, sympa, l’accueil est toujours au top, et à 1 min du métro La Soie.

Dernière question : ce que tu aimerais nous dire en plus, sur toi, tes valeurs, tes centres d’intérêt…

J’aime la psychologie, la méditation, la zénitude, me former et apprendre en permanence.

J

Merci Stéphanie !

NDLR : Stéphanie vient nous présenter le 20 octobre prochain à l’occasion d’un Mardi inspirant ce qu’est (et n’est pas !) le RGPD.

Inscription gratuite mais obligatoire ICI

Retrouvez Stéphanie :

akierman.fr/

www.facebook.com/stephanie.akierman

www.linkedin.com/in/stephanie-akierman/

Une nouvelle Elycopienne membre de Canopia

Bonjour Véronique, Canopia est ravie de te compter parmi ses adhérent·e·s ! Et nous aimerions en savoir plus sur les activités que tu développes. Merci de répondre à nos questions.

L’enfant en jeu, qu’est-ce que c’est ?

L’enfant en jeu est le nom de mon activité portée par Elycoop, dont je suis entrepreneure salariée associée.

Formatrice dans le domaine de la petite enfance, je poursuis l’objectif de guider les professionnel.le.s vers une communication empreinte de plus de respect, de bienveillance, de bien-traitance envers les jeunes enfants, afin d’accompagner ces derniers vers leur autonomie et de participer à une optimisation des conditions de leur accueil.

Je propose également des conférences sur les sujets en lien avec la petite enfance.

Mon domaine privilégié d’intervention est la communication gestuelle associée à la parole, c’est à dire l’utilisation de signes dans les échanges avec les jeunes enfants et la communication bienveillante.

Quelles sont les trois compétences qui selon toi sont essentielles au développement de ton activité ?

L’écoute – des pratiques, des besoins, des situations… – est la première compétence indispensable dans mon métier, comme une nécessité à la relation avec les organisations de la petite enfance qui font appel à moi.

Mon expérience en tant que formatrice datadockée est également une garantie pour la mise en place des actions de formation au sein de ces structures.

Enfin, et pour répondre au mieux aux besoins, je sais faire preuve d’une grande adaptabilité. Chaque situation est différente, il faut pouvoir y répondre de façon adaptée, du sur-mesure en quelque sorte !

Et que peux-tu apporter à Canopia ?

Je n’en suis encore qu’à la découverte de Canopia (abonnement salles) mais je dirais que mon envie de coopérer, de partager mes expériences de vie coopérative, le tout dans la bonne humeur, ont guidé mes pas vers Canopia.

D’ailleurs, que signifie pour toi “coopérer” ?

Collaborer cela revient à créer des synergies qui permettront à chacun.e de s’enrichir au niveau personnel et professionnel.

Mon domaine privilégié d’intervention est la communication gestuelle associée à la parole, c’est à dire l’utilisation de signes dans les échanges avec les jeunes enfants et la communication bienveillante.

Si tu devais conseiller Canopia à quelqu’un·e, que lui dirais-tu ?

Je partagerai mon expérience en tant qu’abonnée utilisatrice des salles :

  • c’est un lieu ouvert qui permet des échanges, des rencontres, de s’enrichir personnellement et professionnellement
  • avec la possibilité de louer des salles dans un cadre agréable et facilement accessible
  • qui dispose d’un espace de travail partagé.

Dernière question : ce que tu aimerais nous dire en plus, sur toi, tes valeurs, tes centres d’intérêt…

Ma démarche professionnelle qui rejoint mes valeurs personnelles sont : respect, bienveillance et solidarité.

Quant à mes centres d’intérêt, que j’aime à partager également, ce sont : l’aviron, la lecture, la musique, la randonnée et les voyages.

Merci Véronique !

Retrouvez L’enfant en jeu : lenfantenjeu.wordpress.com

et sur Facebook et LinkedIn : lenfantenjeu

Véronique Hours fait partie des elycoopien·ne·s ayant adopté Canopia !

Les entrepreneur·e·s d’Elycoop préparent la rentrée après cette période mouvementée. Les espaces de travail se sont trouvés questionnés durant cette crise sanitaire et sociale.

Véronique a choisi la solution pour Canopia pour organiser ses réunions à venir. Elle a répondu à quelques questions pour se faire connaître de ses paires.

Bonjour Véronique ! Nous sommes heureux de t’accueillir dans le Tiers-Lieu. Peux-tu commencer par nous décrire ton activité ?

Bonjour tout le monde, je fais partie de la CAE Elycoop en tant qu’entrepreneure consultante en ressources humaines.

Mes missions sont les suivantes :
– le diagnostic et l’accompagnement RH, le recrutement
– l’accompagnement des mobilités professionnelles et du changement de carrière
– la formation et l’accompagnement sur les thématiques de la gestion d’équipe, du management et de l’analyse de la pratique managériale

Quels sont les secteurs professionnels dans lesquels tu interviens ?

J’interviens auprès de structures très variées, majoritairement inscrites dans l’Économie Sociale et Solidaire mais également dans la fonction publique. Globalement, mes clients sont des PME voire des TPME.

Tu sembles être une personne polyvalente. Si tu devais nous citer trois de tes compétences, quelles seraient-elles ?

Je dirais l’accompagnement des transformations, la gestion des carrières et l’analyse de la pratique.

Je suis également qualifiée dans les domaines du recrutement, de l’intégration et de l’ingénierie pédagogique.

Tu as choisi de prendre un abonnement à Canopia. A quel(s) besoin(s) notre Tiers-Lieu répond-il dans le cadre de ton travail ?

Je suis abonnée sur la formule “salles de réunion”. Cela me permet d’utiliser un espace fermé pour animer des séminaires d’équipe et des formations.

Que souhaites-tu trouver en venant à Canopia ; quelles sont tes attentes ?

Le Tiers-Lieu doit être un espace accueillant, accessible et chaleureux pour le bon déroulement des prestations et le bien-être de mes client·e·s.

Et de ton côté, que peux-tu apporter à cet espace de travail partagé ?

À l’extérieur : des nouveaux abonné·e·s, une notoriété. Au sein de la communauté, je suis encline à partager mes expériences avec les autres canopien·ne·s.

En parlant de partage ; pour toi, qu’est-ce qu’implique le terme « coopérer » ?

Coopérer ? C’est faire ensemble, décider ensemble, être complémentaires

Merci d’avoir pris ce temps pour échanger, Véronique ! Pour finir, que dirais-tu dans l’idée de conseiller Canopia à quelqu’un·e ?

Je lui conseillerais de venir essayer pour se faire sa propre idée ! 🙂 (ndlr : Canopia propose aux personnes intéressé·e·s par un abonnement de venir tester gratuitement le lieu pendant une journée avant de s’engager !)

Contact

06 62 72 88 93

Linkedin

David Dérigent de la SCOP Explo-IT, sociétaire de Canopia, compte aussi parmi nos abonné·e·s nomades

Le 9 juillet dernier s’est tenue une assemblée générale extraordinaire validant l’entrée de quatre nouveaux sociétaire dans la SCIC SAS qu’est Canopia.

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, David s’est également joint à la communauté qui gravite autour du Tiers-Lieu.

Bonjour David ! Canopia est ravie de discuter un moment avec toi. Peux-tu nous présenter ton entreprise ?

À deux, nous avons monté une coopérative nommée Explo-IT, qui œuvre dans le domaine de la prestation numérique. Plus précisément, Explo-IT est dédiée à l’accompagnement des entreprises dans le développement d’applications web.

Adhérente de l’Union Régionale des SCOP, notre organisation a désormais une part sociale et un pouvoir décisionnel dans la SCIC Canopia.

Parmi tes compétences, quelles sont les trois que tu citerais en premier ?

Le conception de solutions techniques numériques alignées sur les besoins du métier des mes clients, et le développement d’applications pour le web.

Concernant Canopia, quels services proposés par le Tiers-Lieu répondent à tes besoins ?

J’ai souscris à un abonnement nomade pour avoir un poste de travail en autonomie. Par ailleurs je loue ponctuellement des salles de réunion pour Explo-IT, en bénéficiant d’un tarif préférentiel du fait de mon statut d’abonné.

Quant à toi, que veux-tu apporter dans notre espace de travail partagé ?

De la convivialité, de la bonne humeur et des compétences exploitables par d’autres membres de la communauté canopienne.

Quelles étaient tes attentes en venant à Canopia ?

Avoir un espace de travail proche de mon domicile (en métropole lyonnaise ndlr), et trouver des synergies ou des échanges avec d’autres membres du réseau coopératif.

Puisque nous parlons de synergie, que signifie pour toi l’idée de « coopération » ?

La coopération c’est quand les membres d’une communauté mettent leurs compétences et talents en commun pour mener à bien un projet, une tâche.

Merci pour cet échange David ! Pour finir, si tu devais conseiller Canopia à quelqu’un·e, quels seraient tes mots ?

Je lui dirais que c’est un cadre de travail agréable, facile d’accès via les transports en commun et que l’on y trouve des coworkers sympas.

Contact

contact@explo-it.coop

Patrick Estrade reçoit régulièrement ses clients à Canopia pour des séances de Coaching Orienté Solution®

Avec 11 ans d’expérience dans le domaine du coaching de transition professionnelle et personnelle, Patrick est un entrepreneur qui fait partie de la coopérative Elycoop. 

Abonné aux services proposés par notre Tiers-Lieu, et nous en dit davantage sur son activité et lui-même.

Bonjour Patrick ! Avant tout, merci de prendre le temps d’échanger avec nous. Commençons par ton entreprise ; quel est son nom ?

Bonjour à tous·tes, c’est avec plaisir. Mon entreprise, portée par Elycoop, se nomme Coach Quantum.

Parmi tes compétences, si tu devais en choisir trois pour te définir dans la communauté canopienne, quelles seraient-elles ?

Le coaching de vie, au niveau de la transition professionnelle et du développement personnel, sont mes domaines de compétence clefs. Cela fait maintenant 11 ans que propose une expertise de l’accompagnement en coaching. Mon protocole va prochainement faire l’objet d’un livre.

Tu as donc la qualification de coach de vie, sur les plans professionnel et personnel. Comment décrirais-tu ton activité, au quotidien ?

En fait, je suis un chercheur de trésor en territoire interne… et parfois tueur à gages de croyances limitantes !

Dans quels domaines professionnels interviens-tu généralement ?

Mes clients travaillent dans des secteurs très variés. Qu’ils soient ingénieur·e·s, dirigeant·e·s d’entreprise, étudiant·e·s ou encore employé·e·s de la fonction publique, ils ont comme point commun le désir d’engager le changement. J’interviens dans l’accompagnement du lien et de la rupture du lien, vers l’accomplissement personnel à travers un projet de vie ou un projet professionnel.

Et Canopia alors, sur quels aspects le Tiers-Lieu répond-il à tes besoins ?

Je loue régulièrement la salle de créativité pour recevoir les personnes que j’accompagne lors de nos séances de coaching.

Que trouves-tu en venant à Canopia ?

Un lieu de travail serein.

L’accompagnement en coaching semble impliquer une certaine forme de coopération. C’est d’ailleurs un aspect central dans la vie du Tiers-Lieu ; pour toi Patrick, que signifie « coopérer » ?

En effet. Pour moi, coopérer rime avec « interaction » et implique la mise en commun des compétences. Quand 1+1 = 11 !

Pour terminer, si tu devais conseiller Canopia à quelqu’un.e, que lui dirais-tu ?

Vas-y !

Site web

coachquantum.fr

Linkedin

Contact

0659514581

Laureline Trân, en CAPE chez Elycoop, vient grandir le cercle des nomades de l’espace Canopia.

La communauté canopienne a accueilli sa première nouvelle abonnée post-confinement fin mai !

Laureline, en Contrat d’Appui au Projet Entrepreneurial avec Elycoop, a opté pour un poste nomade à Canopia. Après avoir pris ses marques dans le Tiers-Lieu, elle a répondu à ces quelques questions pour mieux la connaître.

Bonjour Laureline ! Tout d’abord, quel est le nom de ton entreprise et en quoi consiste ton activité ?

Bonjour tout le monde ! Mon entreprise se nomme Pra9matic. Je suis contrôleure de gestion. En mission ou en temps partagé, j’accompagne les responsables et les créateurs d’entreprises dans l’atteinte de leurs objectifs financiers. Je valorise les données à leur disposition afin qu’ils·elles prennent les bonnes décisions de gestion pour leurs entreprises. Mon objectif : la montée en compétence de l’organisation dans le domaine financier, avec des outils simples à utiliser et à comprendre.

Quelles compétences te caractérisent principalement au sein de la communauté de Canopia ?

Je suis pragmatique, bien entendu ! Demeurer à l’écoute des besoins et des problématiques de mes clients est aussi essentiel, pour leur offrir un accompagnement vers l’autonomie de gestion financière que je leur propose.

Dans quels domaines professionnels interviens-tu généralement ?

La finance et la gestion. Plus précisément, les prévisions et analyses financières, ainsi que les systèmes d’information liés à la gestion des finances. Je mets également mes compétences au service de personnes qui créent leur entreprise.

Et Canopia alors, sur quels aspects le Tiers-Lieu répond-il à tes besoins ?

Avoir un poste de travail en open-space me permet de voir du monde, de sortir de chez moi, de boire de bons cafés (merci Label(le) Brûlerie ! ndlr) et de manger en bonne compagnie.

Que souhaites-tu trouver en venant à Canopia ?

Des rencontres, qu’elles soient professionnelles ou non, de nouvelles idées, des échanges

Et toi Laureline, que veux-tu apporter aux autres canopien·ne·s ?

Ma bonne humeur, agrémentée de discussions de cuisine ! Et un coup de main sur un business plan entre deux cafés, si besoin.

Nous parlons beaucoup de « coopération » dans notre offre d’espaces de travail partagé ; que t’évoque ce terme ?

De mon point de vue, « coopérer » signifie « faire ensemble ». Je souhaites d’ailleurs mettre la collaboration au premier plan dans le développement de mon activité d’entrepreneure.

Merci à toi pour cet échange ! Une dernière question pour la route ; si tu devais conseiller Canopia à quelqu’un.e, que lui dirais-tu ?

Que c’est un espace agréable au cœur de l’économie sociale et solidaire, avec une ambiance douce et toujours du bon café !

LinkedIn

Contact

tran.laureline@gmail.com

0761765705

Acteurs de l’innovation sociale accompagnés par Alter’Incub, Barthélémy et Benjamin nous en disent plus sur leur projet de légumerie.

Porteurs de projet dans le programme de l’URSCOP, Alter’Incub, Benjamin et Barthélémy utilisent très régulièrement le bureau dédié aux incubé.e.s dans le Tiers-Lieu.

Canopia les remercie d’avoir pris le temps de nous en apprendre plus sur eux et la nature projet d’innovation sociale.

Bonjour Barthélémy, bonjour Benjamin. Comment se nomme votre projet ?

Nous avons appelé notre entreprise coopérative Rhône-Saône Légumes.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de l’incubateur de l’URSCOP pour développer Rhône-Saône Légumes ?

Au-delà de l’intérêt attendu d’un incubateur (un accompagnement en phase de développement d’un projet), le fait de rejoindre Alter’Incub répondait au besoin de mettre en avant des valeurs et des choix de notre projet tel que l’innovation sociale et la coopération sur un territoire. Et quoi de mieux pour ce faire que de pouvoir rencontrer ou être appuyé par une équipe et ses partenaires spécialisés justement sur ces questions.

A quelle problématique d’innovation sociale votre projet a-t-il pour vocation de répondre ? Dans quels domaines professionnels intervenez-vous ?

Rhône-Saône Légumes se propose de simplifier de travail des cuisiniers, du particulier aux collectivités, en passant par les professionnels. Nous souhaitons répondre à un besoin de fourniture légumes prêts à cuisiner (crus ou cuits) pour les personnes désireuses d’utiliser des produits de qualité. Nos légumes seront bio en provenance de producteurs locaux.

Nous interviendrons donc dans les domaines de l’agriculture biologique, de l’industrie agro-alimentaire, de la restauration collective et de l’alimentation durable, avec une volonté d’inclure l’insertion par l’activité économique dans notre projet.

Parmi vos compétences clefs, si vous deviez en choisir trois, quelles seraient-elles  ?

En premier lieu vient la transformation de légumes bien sûr, puis l’insertion par l’activité économique et la coopération, qui se trouvent au cœur de l’activité de Rhône-Saône Légumes.

Puisque nous en parlons, que signifie pour vous le terme “coopérer” ?

Pour coopérer, il faut travailler à plusieurs.
Pour coopérer, il est utile de prendre en compte la réalités des autres acteurs en présence.
Pour coopérer, il faut travailler en transparence avec ses partenaires.
Pour coopérer, il est utile que les autres parties prenantes soient dans les mêmes dispositions.

Concernant Canopia, à quel(s) besoin(s) cet espace de travail partagé répond-il pour vous ?

A Canopia nous avons à disposition un bureau Alter’Incub, pour travailler quotidiennement sur le développement de Rhône-Saône Légumes pendant la phase d’émergence du projet. Le Tiers-Lieu nous est également utile pour recevoir nos partenaires en rendez-vous, et nous donne l’accès à un réseau d’entrepreneur·e·s dont les valeurs sont proches des nôtres et les activités diverses.

Et vous, que souhaitez-vous apporter à Canopia ?

De la joie et de la bonne humeur ! Ainsi que des temps d’échanges et de discussions. Et une bonne réputation à l’extérieur, car nous parlons du Tiers-Lieu à de nombreuses personnes !

Pour finir, si vous deviez conseiller Canopia à quelqu’un·e à la recherche d’un espace de coworking, que lui diriez-vous ?

Nous lui parlerions des nombreux·ses acteur·e·s qui gravitent autour de ce Tiers-Lieu, des va-et-vient de gens inconnus mais intéressants, de la richesse des échanges qui s’opèrent et du café. Tout cela s’ajoute aux autres facilités de travail (imprimante, salles, etc).

Site web

http://www.rsl-coop.fr

Contacts

b.palliere@rsl-coop.fr ou b.chenaux@rsl-coop.fr

le Tiers-Lieu, porté et développé par

Mentions légales – Tous droits réservés 2019 – Canopia SCIC SAS à capital variable
SIRET 850 258 740 00016 – R.C.S. Lyon 850 258 740